Cie Brûlure indienne

Primo primate

Comédie à tiroirs

Genre :

Public : 

Tout public

Durée : 

1h10

Année de création : 

Édition TUM : 

rue

2020

Cette table, c’est une allégorie du cerveau. La table se déploie ici et se transforme comme la parole digresse, se meut, s’emballe, s’affole, se perd parfois. Le point de départ pourrait-on dire, c’est la philosophie du quotidien. Ou le monde observé par la lorgnette d’un individu lambda. Comment chacun, voyant midi à sa porte ; comprend, interprète les phénomènes qui le dépassent, les questions métaphysiques abyssales, et s’en tire un point de vue. Qui vaille que vaille, vaut ce qu’il vaut ! Et c’est à dire : beaucoup ! Le spectacle se construit de même, voyant jusqu’où peut mener la parole, la pensée d’un personnage qui ne s’arrête pas, enchaine, les mots et les idées... et entend ainsi faire rire et réfléchir sur le danger qui nous guette à survoler les sujets véritables. A une époque où les conservatismes et l’entre soi tout en arrogance risque de nous propulser (nous les peuples, nous les humains, nous les petits) droit dans les murs (écologique, économique, démocratique...), alors que chaque groupe, chaque communauté, (réunie par n’importe quel critère plus ou moins fumeux) est poussé à haïr l’Autre, on s’évite, se juge, se toise, pour ne surtout jamais fusionner, pour ne pas faire cause commune, alors peut-être est-il temps simplement de se mettre tous ensemble... à table ?! Invitons le spectateur à sortir au dehors en plein jour et à y inviter d’autres personnes pour partager leur bouillon de culture : « A table ! »

Gaëtan Pascual : auteur/interprète. Lolita Delmonteil Ayral : metteuse en scène. François Marche : Technicien. Clara Mouchès : chargée de diffusion.

Partenaires : HAMEKA - Fabrique des arts de la rue (64), Le Café Plùm (81), Le L.I.T. (66) Bastid’art (47), Art Vivant (32), La Petite Pierre (32), Les Abattoirs (63), Les Haras - St Gaudens (31)

Cie Brûlure indienne

Elle est née en 2018 comme d’une évidence ou plutôt d’un point de non-retour. C’est une tour improbable constituée d’un empilement de petites briques danoises en plastique, de toutes formes, couleurs et idées ; qui s’est construite au fil du temps. Pardon d’être vulgaires mais, nous faisons de l’art sans majuscule, et nous en faisons une activité lucrative tant que nous en avons encore le privilège. Nous ne croyons ni à l’inné ni au talent et pensons que c’est à la portée de chacun.e.s : à condition d’avoir du temps libre et de pouvoir jouir de celui-ci, c’est-à-dire en étant libéré de la contrainte de survivre. Nous pensons que l’art est un bien d’intérêt public, un bien commun, qu’il est un médium à la violence du monde. Mais nous ne restons pas moins un de ses garde-fou, ne cessons et ne cesserons de l’interroger en son coeur, de nous remettre en question nous-même, car en en étant les acteurs, avant d’être éclairés, nous sommes les plus à même de nous tromper. Nous ne sommes pas là pour sauver la société, mais pour faire passer la pilule de la violence et de l’absurdité de ce monde et rendre la fin plus acceptable. Nous divertissons ! Nous sommes les bouffons ! Nous singeons tout le monde - pour l’amuser ensuite de ce qu’il est et le laisser se tordre de rires ou de pleurs. On plante dans les têtes, des graines, des clous, des mélodies, des révoltes et des poulets qui font pouêt, poètes! Nous sommes des « copiaus », nous jouons devant tous et partout, nous n’avons ni réseau ni espace ni harem ni domaine juste de l’art en tout genre à offrir, à vendre et à revendre : en barils, en sonate, en série, en paquets individuels, en bio mécanique ou naturels. Demandez notre catalogue ! Pour un art total hip, hip, hip !

ContaCt

Cie Brûlure indienne

28 route des pyrénées 31360 Mancioux

06.88.55.25.14