Historique

Tout Un Monde a déjà fêté ses 10 ans et organisé plus de 7 éditions. 

A sa création, en 2009, ce collectif s' appelait « On est là ». Ce nom exprime alors, haut et fort, le besoin des compagnies du spectacle vivant de se rendre visibles. Des artistes et en particulier des conteuses (Cécile Nô, Céline Verdier...) se rassemblent pour mieux donner à voir leur travail et se fédèrent autour d'un projet collectif et solidaire. Les membres sont alors persuadées que l'avenir des compagnies dépendra de leur solidarité et de la mutualisation de leurs moyens matériels et humains : création d’un parc matériel, d’un pôle ressource, journées professionnelles, échanges de carnets d'adresses... 

Les journées professionnelles étaient initialement une « branche » de l’activité du collectif ; mais avec le temps et le manque de visibilité grandissant, cet événement représente aujourd’hui l’essentiel de notre activité. 

 

Tout Un Monde est un réseau à géométrie variable (comédien.ne.s, marionnettistes, technicien.nes, clowns, musicien.ne.s, conteuses, chargé.e.s de diffusion) qui porte avec énergie un projet collectif et autonome.

Tout Un Monde  est une occasion exceptionnelle de découvrir dix créations en deux jours, mais c'est aussi la possibilité pour toutes et tous de participer à une aventure solidaire unique en son genre ! Ces deux journées sont un focus sur la création actuelle d’Occitanie, dans sa diversité de formes, d’esthétiques, s’adressant à tous les publics et pouvant s'adapter à différents espaces, équipés ou non : théâtres, bibliothèques, lieux insolites, plein air.

 

Tout Un Monde invente un nouvel espace de rencontre entre programmateur.trice de lieux de diffusion et compagnies. Le nombre croissant de professionnelles sur ces journées montrent que cette envie semble être largement partagée. En 2009, 43 répondaient présent, ils et elles sont 140 dix ans plus tard.